Juin
22
sam
Exposition à la Grange du Prieuré de la Ferté Loupière @ Grange du Prieuré
Juin 22 @ 7 h 54 min – Août 1 @ 8 h 54 min
Exposition à la Grange du Prieuré de la Ferté Loupière @ Grange du Prieuré

Exposition à la Grange du Prieuré à coté de l’Église de la Ferté Loupière 


Emmanuel KROUK, peintre.
du samedi 22 juin au dimanche 1er août 2019

Vernissage le samedi 22 juin 2019 à partir de 18h

Présentation :

LE RETABLE MARCHAISIEN
Dédié à la figure d’Ahasvérus


Le retable Marchaisien,  présenté pour la première fois dans la Grange du Prieuré de la Ferté Loupière,

a été réalisé entre 2009 et 2019, dans l’atelier du peintre Emmanuel Krouk, a Marchais Beton, petit village

de Bourgogne, d’où le nom de retable Marchaisien.
Le projet de retable s’est imposé à l’artiste alors qu’il travaillait à ses portraits d’ancêtres, à ses paysages

d’errance, aux offrandes… Ce travail renvoyait une image chaotique du monde, à la fois tragique et sereine,

grimaçante, souriante et souvent dérisoire.

Ces œuvres, si diverses dans leur inspiration, confrontées les unes aux autres, composent un polyptyque,

une œuvre globale, où le tout fait sens et donne sens à chacune des parties.
Ainsi, prend forme le retable, forme privilégiée, imposée par l’articulation naturelle des œuvres.

Tout s’y trouve réuni, les commanditaires, (portraits d’ancêtres), les  espaces parcourus (paysages de l’errance),

les traces abandonnées, les offrandes (natures silencieuses), lieux de rencontre et de partages, enfin les

nombreux témoins, observateurs du temps qui passe…

Ce tout esquisse l’image d’Ahasvérus, nom que le Moyen Age donne à la figure mythique du juif errant et

auquel le retable est dédié.

Exposition Atelier du Photographe
Juin 22 @ 9 h 12 min – Juil 28 @ 10 h 12 min
Exposition Atelier du Photographe

Exposition : « Atelier du Photographe«  (à droite de l’église)
Patricia AUBERTIN, photographe.

du samedi 22 juin au dimanche 28 juillet 2019 – Vernissage le samedi 22 juin à partir de 18h

Présentation:

Patricia Aubertin vit entre la région parisienne et la Puisaye. Elle a collaboré par ses photographies botaniques au livre d’Hubert Reeves paru en 2017 aux  éditions du Seuil, « J’ai vu une fleur sauvage ».
Elle a exposé en 2017 à la galerie Bidon 2 à Saint-Fargeau. Sensible aux beautés et aux forces de la Nature, pourtant aujourd’hui si malmenée, elle se  passionne pour la pensée des philosophes taoïstes chinois.
Regarder à travers l’objectif est une manière de guetter le monde qui se déploie à chaque  instant sous mon regard. Saisir le vol d’un oiseau, le tremblement d’une goutte, la mouvance d’un reflet, l’éclat d’une couleur… Mais aussi, dans le regard d’un animal, le mystère de sa vie singulière. La vie, partout, jusque dans les pierres. Tout est relié.

Exposition été 2019 à Ratilly @ Château de Ratilly
Juin 22 @ 9 h 26 min – Nov 3 @ 10 h 26 min
Exposition été 2019 à Ratilly @ Château de Ratilly

EXPOSITION
22 juin – 3 novembre
Vernissage et fête du solstice le samedi 22 juin 2019 en présence des artistes

Geoffroy de Montpellier, sculptures
Jean-Pierre Schneider, peintures

Cet été, sculptures et peintures viendront habiter Ratilly :

En s’approchant du château, le public pourra découvrir de grandes sculptures de Geoffroy de Montpellier.
Installées sous les arbres et en bordure des douves. Il s’agira « de formes aussi simples, en soi aussi abstraites que figuratives, qu’une pierre, un rocher, un bloc, une bûche… ». Geoffroy de Montpellier qui a commencé la sculpture à 17 ans, passant par Carrare, la Bretagne et le Japon, dit «utiliser la forme et la matière telles que données par la nature pour en faire ressortir toute la beauté et l’être ».

Franchissant le porche d’entrée, le visiteur trouvera d’autres œuvres dans la cour, avant de pénétrer dans les salles où des marbres et des pierres feront face aux grandes peintures de Jean-Pierre Schneider.
Chez le peintre, également scénographe, il est question, comme le dit Bernard Chambaz, de « peindre sans relâche dans le vif du sujet ». Le sujet réapparaît, mais après son immersion dans la matière peinture. Traversant ainsi une mémoire de peinture, les contours d’un visage, d’une jatte, des labours, des « échouages », qui recueillent une lumière, un vide essentiel.

Les espaces de Ratilly permettront au visiteur de découvrir des œuvres importantes de deux artistes, ouvrant au dialogue.
En savoir +